UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

UE : Conseil informel « Compétitivité » sur les conséquences du Coronavirus pour le marché intérieur et l’industrie européenne

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Vendredi 20 mars, Mme Margrethe Vestager, vice-présidente de la Commission, et M. Thierry Breton, commissaire, ont participé à une vidéoconférence avec les ministres de l’industrie de l’UE afin de discuter des conséquences du coronavirus pour le marché intérieur et l’industrie européenne.

Sur la base d’une note de la Commission européenne, les ministres ont procédé à un échange de vues sur la manière d’augmenter la capacité de protection et de fourniture de matériel médical, d’évaluer les besoins agrégés et l’offre et la demande correspondantes, ainsi que d’acheminer ces équipements vers ceux qui en ont besoin.

Les ministres sont convenus de l’importance du bon fonctionnement du marché unique et de la nécessité d’une coordination au niveau de l’UE. Ils ont discuté des solutions innovantes proposées par le secteur pour accroître l’offre de matériel de protection et d’équipement médical (impression 3D, conversion de la production textile en masques, plateformes numériques pour établir un lien entre capacités et besoins de production).

Ils ont échangé leurs points de vue sur la manière d’éviter les ruptures de la chaîne d’approvisionnement et de remédier aux répercussions économiques de l’épidémie sur les entreprises.

Dans ce contexte, le commissaire Breton a souligné que les efforts actuellement déployés pour réunir tous les acteurs de la chaîne de valeur des équipements médicaux afin d’accroître la capacité de production de l’Europe ont illustré le concept d’écosystèmes industriels présenté dans la récente stratégie industrielle de la Commission.

Mme Vestager, vice-présidente exécutive, a expliqué que la Commission avait adopté un cadre temporaire pour les aides d’État afin de permettre aux États membres d’utiliser toute la flexibilité prévue par nos règles communes pour soutenir l’économie.

À la suite des discussions, Mme Margrethe Vestager a déclaré: « Il était très encourageant de participer à la session du Conseil «Compétitivité». Il a démontré un sens aigu de la communauté et une volonté de faire au mieux, rapidement et de manière coordonnée. C’est ce dont nous avons besoin. L’un de nos objectifs les plus partagés est de s’assurer que les entreprises disposent des liquidités nécessaires pour continuer à fonctionner et que l’aide leur parvient réellement. Dans le même temps, nous devons préserver le marché unique, qui sera crucial lorsque nous devrons rebondir après la crise sanitaire. Ainsi, jeudi dernier, la Commission a adopté un cadre temporaire afin de permettre aux États membres d’utiliser toute la flexibilité prévue par les règles en matière d’aides d’État pour soutenir l’économie dans le contexte de l’épidémie de coronavirus. Au cours du week-end, nous avons adopté cinq mesures différentes. La Commission poursuit sa collaboration avec les États membres pour faire en sorte que des mesures nationales de soutien puissent être mises en place aussi rapidement et efficacement que possible ».

Le commissaire Breton a déclaré quant à lui: « Nous avons la responsabilité collective de mobiliser tous les outils à notre disposition pour faire face à l’épidémie. Nous devons veiller à ce que les professionnels de santé et les patients aient accès à des masques, à d’autres équipements de protection et à des dispositifs médicaux, tels que des ventilateurs. Il est temps de renforcer notre capacité industrielle, notre marché unique et notre solidarité. La vie de nos concitoyens et notre économie sont en jeu si nous ne parvenons pas à faire face ensemble à la crise du COVID-19. Nous devons agir avec urgence, solidarité et audace. »

Voir aussi :