AvoSial salue la décision rendue ce jour par la Cour de cassation qui écarte le contrôle in concreto et confirme la légitimité du barème Macron

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

La Chambre sociale de la Cour de cassation a rendu ce mercredi 11 mai sa décision très attendue sur le barème d’indemnisation pour les licenciements sans cause réelle et sérieuse. La Cour de cassation écarte le contrôle in concreto et réaffirme l’absence d’effet direct de l’article 24 de la Charte sociale européenne. AvoSial se félicite de cette décision qui préserve la sécurité juridique et la prévisibilité indispensable à l’activité des entreprises.

Pour AvoSial, cette décision ne doit pas surprendre. Instauré par les ordonnances Macron du 22 septembre 2017, le barème avait en effet été validé par les trois plus hautes juridictions françaises (Conseil constitutionnel, Conseil d’Etat et Cour de cassation) et déclaré conforme à la Constitution de la Ve République ainsi qu’à l’article 10 de la Convention n° 158 de l’OIT.

« Cette décision permet de préserver l’identité du système juridique français, fondé sur le principe d’égalité des citoyens devant la loi », indique l'association d'avocats d'entreprise en droit social.

L'annuaire du Monde du Droit

Débats du Cercle 2022 : Urgence climatique et biodiversité, quelle responsabilité ?

Les Débats du Cercle ont 10 ans : interview de Nicolas Guérin

Les Débats du Cercle ont 10 ans : interview de Yannick Chalmé