Hélène Fontaine, nouvelle présidente de la Conférence des bâtonniers : interview

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Hélène Fontaine, nouvelle présidente de la Conférence des bâtonniers, a répondu aux questions du Monde du Droit. Dans cet entretien, elle évoque notamment les priorités de son mandat, la grève des avocats contre la réforme des retraites et les prochains sujets d'actualité de la Conférence des bâtonniers.

Priorités

« Dans le cadre de ma campagne j'avais deux idées fortes, c'était donner encore plus de force à la Conférence des bâtonniers et d’améliorer encore davantage la proximité avec les bâtonniers. Je voudrais vous dire aussi en ce qui concerne les priorités qu'il y a vraiment une chose qui est très importante c'est l'unité de la profession, c'est-à-dire que depuis deux ans vous avez vraiment une unité entre le barreau de Paris, le Conseil national des barreaux et la Conférence des bâtonniers. Et cela fait vraiment une force extrêmement importante, cette unité. C'est ce que souhaitent les avocats et on travaillera toujours de cette façon là au sein de la Conférence parce que c'est vraiment essentiel pour tout le monde. On avance énormément quand on est unis. Je voudrais insister aussi sur l'ordinalité, parce que la conférence des bâtonniers c'est la territorialité et l'ordinalité. Il faut vraiment des ordres forts et une auto-régulation de la profession qui est extrêmement importante, c'est l'avenir de notre profession, donc nous travaillons beaucoup sur ce point à la Conférence des bâtonniers avec des bâtonniers qui sont vraiment formés et qui sont tout à fait au fait de ce qui se passe dans le monde du droit. Je voulais indiquer aussi, en ce qui concerne donc les projets, un autre projet me paraît extrêmement important aussi c'est la notion de l'Europe parce que beaucoup de choses ont lieu au niveau européen et bien souvent, on n'a pas le réflexe de l'Europe et donc j'ai prévu au sein de chaque assemblée générale qui se fera d'avoir au moins un quart d'heure européen pour pouvoir sensibiliser les bâtonniers par rapport à ce qui se fait en Europe. »

Sur l’amélioration de la proximité avec les bâtonniers

« La première chose que l'on va faire, c'est que dans les jours qui viennent, on va commencer à aller dans chaque barreau, c'est-à-dire les membres de mon bureau vont aller dans chaque barreau de France pour expliquer très clairement ce qu'est la Conférence des bâtonniers, ça ce serait vraiment une première chose. Il y a d'autres choses aussi pour lesquelles on va aider les bâtonniers : on va aider les bâtonniers en ce qui concerne les référés déontologiques, donc on va leur expliquer comment ça ça marche. Cela existe déjà dans certains barreaux pour qu'ils puissent l'installer dans leur propre barreau donc il y a vraiment cette notion de solidarité qui est qui est très importante pour que l'expérience de certains barreaux puisse être l'expérience d'autres barreaux par le biais de la Conférence des bâtonniers.»

Réforme des retraites

« Cette mobilisation est très très forte. Les bâtonniers sont courageux. Une grève dure a été votée. Vous avez vraiment des bâtonniers sur tous les fronts. Et ils sont vraiment, je le disais, très courageux parce que c'est très difficile de vivre une situation de grève. Ce que l'on attend du gouvernement, c'est de l'écoute. On attend du gouvernement aussi qu'il comprenne notre profession, comment les avocats vivent parfois difficilement et ont très peur de cette réforme des retraites qui ferait en sorte, pour certains, de devoir fermer leurs cabinets. »

Autres sujets d’actualité de la Conférence

« Vous avez cette réforme des retraites, vous avez aussi le décret de procédure civile avec les recours qui sont fait parce que c'était extrêmement ennuyeux en ce qui concerne l'exécution provisoire pour les avocats qui se voient privés en ce qui concerne leurs clients d'un double degré de juridiction. On regarde, on travaille beaucoup. On travaille aussi sur des modèles à donner aux bâtonniers par rapport à cette réforme de la procédure civile qui est vraiment un bouleversement pour la profession et pour les avocats dans leur vie quotidienne. Donc nous avons vraiment énormément de choses à faire tous ensemble.»

Le fil conducteur du mandat 

« Force solidarité et détermination.»

Arnaud Dumourier (@adumourier)

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.