#Balancetonporc : rejet de l'action en diffamation

Médias
Outils
TAILLE DU TEXTE

Sont reconnus, comme étant non diffamatoires, les propos tenus par une journaliste, sur un réseau social, à l’encontre de l’ancien directeur d’Equidia, en ce qu'ils reposaient sur une base factuelle suffisante et étaient mesurés.

L’ancien patron d’Equidia a été mis en cause par une journaliste indépendante qui a publié, le 13 octobre 2017, sur Twitter, le message suivant : "Tu as de gros seins. Tu es mon type de femme. Je vais te faire jouir toute la nuit. [E] [L] ex patron de Equidia #balancetonporc". A la suite de ce tweet, l’ancien dirigeant a attaqué la journaliste en diffamation. La cour d’appel de Paris a débouté le requérant. Elle a constaté que les propos précités constituaient un débat d’intérêt général sur la dénonciation de comportements à connotation sexuelle, non (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Débats du Cercle 2022 : Urgence climatique et biodiversité, quelle responsabilité ?

Les Débats du Cercle ont 10 ans : interview de Nicolas Guérin

Les Débats du Cercle ont 10 ans : interview de Yannick Chalmé